mardi 19 juin 2007

Loki mate .... le dernier clip de M.I.A.



Fracture de la rétine

Bing. Paf. Claque. Dans ta gueule. MIA, la petite princesse Sri Lankaise via London, vient de balancer une ogive sonore et visuelle. La vidéo de Boyz, second single de son nouvel album Kala, prévu pour aout, est une onde nucléaire. Tourné en Jamaïque, il offre plus de pas de danse que vous ne pourrez en caser dans une Fool Moon sous amphet'. Explosion de couleurs typique de l'art graphique de M.I.A, brillant et rebelle, il annonce la secousse sismique musicale que devrait provoquer son nouvel opus. Son son électro-rap-grime-garage-baile-ragga (ouf!) n'a définitivement pas d'équivalent. On annonce notamment des collaborations avec Switch, qui a signé ce Boyz dévastateur, de l'habitué Diplo, des rappeurs de Three 6 Mafia et de ... Timbland! MIAm MIAm!
Pour les amateurs, la belle sera présente au festival Rock en Seine, ainsi que Bat For Lashes, objet de la chronique précédente. Evidemment, Loki y sera!

MIA-Boyz
envoyé par shinobi2

8 commentaires:

Rotche a dit…

Hello M. Loki. C'est pour un petit cours express au sujet de la belle MIA. Electro: ça va je comprends. Rap: ça va je comprends. Grime: c'est quoi ça? Garage: ça va je comprends. Baile: c'est quoi ça? Ragga: ça va, ça va, je comprends... Merci d'éclairer ma culture musikale limitée et à bientôt Monsieur Loki.

Loki a dit…

hey m'sieur Rotche!
Alors le grime, c'est un genre né en Angleterre il y a une petite décennie melant les sons garages biens connus de la scène électro britannique et les flows rap qui jusqu'alors avaient eu du mal à s'imposer chez les british. On y retrouve une influence jamaïcaine dans l'aspect soud system et les flows hyper accélérés des rappeurs qui s'y essayent. Les beat sont très brutaux, rapides et minimalistes. Cette scène a vraiment explosé avec Dizzee Rascal en 2003 et son redoutable "Boy in da corner". Il vient d'ailleurs de sortir un nouvel album plus mainstream, succès oblige, mais visiblement toujours aussi efficace.
Quant au Baile Funk, c'est le son des favelas de Rio. Rythmé par des breaks de percussions tambourinants, assez proches de la samba, matinés de textes hautement explicites, la Baile (qui d'ailleurs désigne à l'origine la fête en elle-même et pas la musique) rassemble chaque semaine la jeunesse des favelas dans des bals bouillants orchestrés par des DJ mixant la plupart du temps sonorités traditionnels et sons issus du rap et de la funk américains. Diplo, DJ floridien, a largement popularisé le genre ces dernières années avec notamment le hautement recommandé "Favelas Strike Back". Peu d'artistes solos émergent pour l'instant, il vaut mieux se tourner sur des compils comme celles de DJ Marlboro ou du Français Marvy Da Pimp (décicade Tark et Pingoo!).

Rotche a dit…

Respect Monsieur Loki!

Anonyme a dit…

Grime, Baile, garage, ragga... Trève de scientisme.
Revenons au langage de l'homme des cavernes ou de coach Vahid : MOI AIMER MIA.

Je ne retenir d'elle que : nananananananana naanananananana Boyz At ! Boyz at !

t.o a dit…

Salut Julien,

Cool de te lire ici en attendant le prochain Tyler.

Peace

Loki a dit…

Hey T.O., merci pour le commentaire, ça fait très plaisir venant de la part d'un "Tyler Guy"! C'est la genèse pour moi, la base, et le silence de Tyler ces derniers mois est pour beaucoup dans l'ouverture de ce blog. J'espère toujours un prochain numéro, comme nous tous j'imagine. Je croise les doigts à 360 degrés!
A bientôt j'espère.

Loki a dit…

Jé: merci pour ton message, toujours efficace. A quand la mise en ligne d'une "monsieur Jé".com?

Anonyme a dit…

merci pour cette découverte : très rafraichissant ...un peu "sea, sex and sun" même, non?
pour le blog : plutôt pas mal, on attend la suite.

'Tite Fée