vendredi 25 mai 2007

Qualité en crescendo


Attention, disque important ! Avec Identité en Crescendo, Rocé vient de faire basculer le rap français. Jamais le genre n’avait été porté par une telle ambition et une telle intelligence. Cinq ans après un premier témoignage de son talent orchestré par DJ Medhi ( Top Départ, 2001), Rocé brise de ses rimes tranchantes les frontières musicales, s’élevant très haut au dessus des clivages. « Appelle ça du rap, du slam, du punk, ça ne me regarde plus. Quand tu mets mon pied dans une case, sais tu où l’autre se situe ? » Quand certains s‘égosillent à affirmer, lui ne cesse d’interroger. Rocé ne se résume pas, il est L’un et le multiple. L’homme a l’envergure massive de ceux qu’on n’enferme pas dans une boite et un talent trop large pour y accoler une simple étiquette. Seul, dialogue nerveux avec le saxophone virtuose d’Archie Shepp sur « les déguisements qui rendent l’intérieur inaccessible », trouve un écho puissant six morceaux plus loin avec Les Fouliens, implacable démonstration sur la dissolution de l’individu dans les pensées acides du groupe. La guitare virevoltante de Potzi donne une couleur manouche à Problèmes de Mémoires, texte sur les pages blanches de l’histoire, celles qui manquent cruellement aux hommes en quête d’un passé tronqué. Jamais les tensions qui traversent le pays n’avaient été révélées avec autant de lucidité que sur le percutant Je chante la France. Le Métèque déchante et envoie deux rimes définitives : « devoir s’intégrer à un pays qui est déjà le sien, c’est flairer, se mordre la queue donc garder un statut de chien. » Tout est dit. Pas de facilité dans les rimes ciselées du rappeur. La métrique y est poussée à un niveau rarement atteint. Chaque mot est pesé et fait pencher la balance du côté de l’excellence. « Sortir le rap de l’enfance, tel est mon rêve d’enfant. » clame Rocé sur Appris par cœur. Un rêve désormais réalisé.


Rocé, Identité en Crescendo, No Format 2006



Clip: Ma saleté d'espérance


7 commentaires:

laurence a dit…

très convainquant. ca donne envie d'écouter. Champion

laurence a dit…

elle était belle la cuisine

Anonyme a dit…

Longue vie à ce nouveau blog. Les premiers articles sont très prometteurs!Vite, une nouvelle chronique!!

joolay a dit…

super blog mon cous!!! ca donne envie d'y etre (et pourtant vraiment pas fan de justin) entraine toi je veux qques pas de danse dans son style samedi!!! bizzzzzzzzzz

Loki a dit…

Merci jolie Anonyme....

Loki a dit…

T'inquiètes Joolay, mes pas de deux sont archis affutés pour samedi soir! La belle famille ne s'en remettra pas!!!
Merci pour ton indéfectible enthousiasme!

Anonyme a dit…

Je ne connaissais pas Wax Tailor...merci pour la découverte!