lundi 29 décembre 2008

Loki enterre 2008

Ca sent le sapin pour 2008. C'est l'heure des grands classements, l'exercice préféré des mags de zik qui vont en pondre au kilomètre à moindre frais. Loki vous recommande celui-ci, œuvre d'un sale type au mauvais goût très sur. Et puisque Loki est décidément un gars aigri, voici LE classement inversé. Le pire du pire de la musique en 2008. Le classement de l'apocalypse!



1 Bénabar. Ce type a quelque chose à voir avec l'antéchrist, c'est sûr. Sa bonhomie roucoulante cache forcément un sadisme exacerbé. Surtout, le matraquage CRS de ses chansons, systématique dès qu'on approche du rayon charcuterie du Carrefour, est de ceux dont on ne se remet jamais vraiment. Depuis "L'effet Papillon", j'achète plus de saucisson.

2 Nadiya featuring Enrique Iglesias. Le seul et unique morceau qu'on aurait du utiliser à Guantanamo. Perso, j'avoue toutes mes branlettes au deuxième couplet.

3 Cabrel. Sans moustache, ça parait tout de suite moins sympathique non? Y'avait la musique d'ascenseur, Cabrel a inventé la musique de cheminée.

4 Abd Al Malik. J'ai de plus en plus l'impression que Bénabar est entré dans son corps. Et c'est sale.

5 Booba. Pour stopper les ravages de la créatine chez les rappeurs. Les biceps gonflent, les punchlines disparaissent. C'est quand même con.

6 Lam featuring la Marseillaise. En une seule et unique prestation d'anthologie, ce duo magique a quasiment provoqué un incident diplomatique. A un moment, j'ai même cru qu'on allait attaquer le Maghreb. Si si.

7 Christophe Mahé. Quand il part dans les aigus, ça fait un peu le même bruit que la craie griffant le tableau pendant les cours de Maths de monsieur Dua, en seconde. Une période vraiment pourrie.

8 Julien Doré featuring Carla Bruni. Parfois, on zappe sans s'imaginer que la mort attend au coin d'une chaine. Quand je suis tombé sur ce live à Taratata, mon organisme n'a pas supporté. Même pas eu le temps de contre zapper: rupture d'anévrisme immédiate. Je m'en suis remis mais j'ai encore un peu de mal à manger tout seul.

9 Julien Clerc featuring Carla Bruni, Nagui. Et Sarkozy qui traine dans les coulisses. Si si, ça s'est produit. Pendant le Téléthon. Là, j'ai vraiment cru que le monde allait basculer dans les flammes de l'enfer. En plus, ça recommence trois fois. L'instant précis où Sophie Davant comprend qu'elle ne va pas battre le record cette année. Dur.

10 Grands Corps Malade featuring l'équipe de France. Il sentait quand même un peu la défaite cet euro. Faire chanter à Grand Corps Malade l'hymne d'une équipe dont le capitaine est Patrick Viera, c'est tirer un bon coup sur la queue du diable. Faut pas s'étonner qu'il nous soit tombé sur la gueule.

2 commentaires:

Nadacorp a dit…

Plaisir d'offrir, joie de recevoir. Je ne peux m'empêcher de t'indiquer mes deux découvertes musicales favorites de l'année 2008. Le prix Cyndi Sander pour l'ami Damien ( http://www.dailymotion.com/Damienjean/video/x7uv78_clip-cest-mon-rve_music ) . Et le prix " c'est un sketch ou c'est vraiment vrai ce truc ? " ( http://chrisdaneowens.com/video/shine_flash.html ). Bonne année.

Loki a dit…

Hou le Dam's il est grand!!! Cette choré! Je songe à une rubrique "nos drouilles préférées" pour la nouvelle monture. Avec sondage, classement et tout. Damien est d'ors et déjà bien placé.